Ankama: de la TPE à la géante

Au début ils étaient 3, aujourd’hui ils sont 500. Ankama est devenue, en l’espace d’une dizaine d’années, la 3ème société de développement de jeux-vidéos française

Le commencement

Créée en 2001 à Roubaix par Anthony Roux, Camille Chafer et Emmanuel Darras, la société débute dans le développement Web.

De gauche à droite : Anthony Roux alias Tot, Emmanuel Darras, Camille Chafer

C’est en 2004 qu’Ankama fait son entrée dans le monde du jeux vidéo avec la sortie de Dofus.

Ce MMORPG stratégique au tour par tour connaît un énorme succès lors de sa sortie. Durant la décennie, fort de ce succès, Ankama crée de nombreux dérivés de leur jeu. À commencer par :

  • des jeux de société,
  • des jeux de cartes,
  • des figurines,
  • des peluches
  • et même un Manga, qui aujourd’hui comptabilise plus de 20 tomes et plus d’1 millions d’exemplaires vendus !

Sur l’autoroute du succès

En 2006 Disney approche Ankama leur proposant un rachat qui est catégoriquement refusé.

Une suite de Dofus est annoncée courant 2006 : Wakfu. C’est aussi un MMORPG qui se déroule dans le même univers que Dofus, mais 300 ans après. Un dessin animé Wakfu est créée par la nouvelle branche Ankama Animations. Il est diffusé à partir du 30 Octobre 2008 sur la chaîne NoLife

Dans les années qui suivent Ankama tente de se diversifier en créant une multitude de jeu qui auront plus ou moins de succès comme Arena sortie en 2010 et arrêté en 2014 ou Wakfu TCG, Dofus : Battle leur premier jeu sur téléphone ou encore Island of Wakfu qui lui est leur premier jeu sur console.

De 2006 à 2010, un chiffre d’affaire qui explose

De 2006 à 2010 le chiffre d’affaire de la société explose, augmentant de 400% et plus de 45 millions d’euros. Le nombre d’employé passe à 450.
En 2012 une nouvelle vient secouer l’entreprise : Emmanuel Darras un des co-fondateur d’Ankama quitte la société gardant 30 % des parts. Olivier Comte reprend sa place l’année d’après.

Entre 2013 et 2014, 2 nouveaux studios de développement son créés à Montréal et Singapour. Ils ferment assez rapidement, par manque d’intérêt, et pour permettre à Ankama de se focaliser sur Paris et le Japon.

La Géante qui valait 300 millions d’euros

Parti de rien en étant 3, Anthony, Emmanuel et Camille ont su développer très rapidement leur univers. Valorisée aujourd’hui à plus de 300 millions d’euros, Ankama est une des sociétés de création numérique et artistique les plus grandes et renommées en France.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.